Pourquoi opter pour un divorce par consentement mutuel ?

Les modalités du divorce par consentement mutuel procurent divers avantages qui ne sont pas visibles avec les autres méthodes de séparation qui sont beaucoup plus contraignantes. De plus en plus de couples préfèrent opter pour cette forme de procédure pour plusieurs raisons. Voici les principaux.

La rapidité de son exécution

Il est indispensable d’avoir un  avocat divorce à nimes lors d’une séparation par voie judiciaire, le fait de divorcer à l’amiable présente un gain de temps considérable.

Pour que la procédure soit entamée, il n’est pas nécessaire d’obtenir une audience devant le juge. En revanche, chacun des époux doit avoir un avocat pour représenter leur intérêt et équilibrer les échanges. Une fois que les conditions de la séparation sont mises en place, les époux auront un délai de réflexion de 15 jours. Lorsque ce délai est écoulé, les conjoints passent à la signature de l’acte. Chacun d’eux aura la version originale de la convention ainsi que ses annexes.

Le document est transmis au notaire pour devenir un acte sous seing privé afin que son contenu soit éligible et valable d’un point de vue légal. Le tout se fera dans un délai de 1 à 3 mois au lieu d’un intervalle de temps de 3 à 6 mois.  

Le faible coût de la procédure

Le divorce par consentement mutuel coûte moins cher que les autres procédures de divorce, car les partis concernés n’ont pas besoin de débourser de l’argent pour les frais judiciaires. Ils auront uniquement à régler les honoraires de leur avocat respectif. Le coût de la séparation variera donc en fonction du tarif horaire des juristes.

La convention de divorce fixe la répartition des frais dus à la séparation entre les deux conjoints. Par contre, cette convention ne peut pas mettre à l’un des conjoints plus de la moitié des frais de divorce même si ce dernier bénéficie d’une aide juridictionnelle. Dans le cas où aucune précision n’est indiquée, les frais sont automatiquement départagés en deux parts égales. Si la convention implique un état liquidatif, des frais de notaire sont à ajouter aux dépenses. 

Une grande liberté dans ses choix

Entreprendre une procédure de divorce par consentement mutuel n’exige aucune durée minimum de mariage. En plus, ce processus présente plusieurs avantages en termes de liberté de choix. Dans un divorce conflictuel, c’est un autre qui impose les conditions de la séparation. Dans un divorce à l’amiable, ce sont les conjoints qui indiquent le contenu des conditions de la convention.

Ce sont les époux qui organisent les conséquences et les aménagements concernant leur avenir une fois que le divorce sera prononcé. Les avocats auront le devoir de les assister dans cette tâche pour les conseiller au mieux concernant les possibilités à envisager. L’organisation de la garde des enfants, le montant de la pension alimentaire, la liquidation du régime matrimonial et le montant des prestations compensatoires sont définis par les conjoints.

La procédure est moins traumatisante étant donné que les intérêts de chaque parti sont pris en compte et valorisés.

Vous aimerez aussi...